La Sibérie à ski

La Sibérie à ski

  • 29 Nov

Après avoir visité le Kamchatka, le Caucase et la péninsule de Kola, nous voici de retour dans la grande Russie plus précisément en Sibérie, 11 fuseaux horaires pour 17 millions de km2 tout de même!

Escale à Moscou, puis cap à l’est, un peu plus de 4h de vol pour rejoindre Abakan une ville de 150000 habitants dans l’ouest Sibérien. 

Avant de sauter dans le train qui nous mènera à notre camp de base nous avons encore 2h de bus. Les paysage sont gris, le froid règne et l’hiver est déjà bien installé. À la sortie de l’avion nous avons pu nous en rendre compte, le thermomètre affiche -15, les doudounes et autres couvres chefs sont de rigueurs. 

Notre train surchauffé suit le fond d’une vallée et sa rivière qui s’écoule gentiment. Quelques pêcheurs bien emmitouflés profitent de nos quelques arrêts pour monter à bord et se réchauffer après une journée passée sur la glace où seule la Vodka est restée liquide. Certains arborent de larges skis en bois avec des peaux fixées à demeure, ce qui est bon signe c’est la largeur des skis, 130 au patins, ça veut dire qu’il neige par ici.

D’ailleurs à mesure que nous roulons la quantité de neige augmente pour atteindre pas loin du mètre. Les pins sont crépis de tous les côtés, le vent a été sage et le restera pour toute la durée de notre séjour.

Quand on pense à la Sibérie on pense au froid, au Goulag pas tellement au ski de randonnée et à la poudreuse. Pourtant rien à dire, toutes les conditions sont réunies pour passer de bons moments sur nos skis. Le ski se passe en forêt, les dénivelés sont gentils pour bien commencer la saison (250-1200m), le lodge est agréable. Au retour de randonnée c’est un bon Bortch (soupe) suivit du Banya (sauna) qui nous attendent. 

Bref après 6 jours de ski je pense que nous avons trouvé LE spot pour bien commencer la saison. D’ailleurs on y retournera c’est sûr!

Post a Comment

CAPTCHA
Cette question sert à tester si vous êtes ou non un visiteur humain et pour prévenir l'envoi automatique de spams.

WORLDGUIDING

La montagne nous a réunis dans les années 90 et c’est encore elle qui nous réunit aujourd’hui. Notre passion commune, lire la suite

TWITTER

L'Aiguille Noire de Peuterey me fascine, quelle élégance, quelle envergure, la grande… https://t.co/7B03nzTRk2
Worldguiding.ch (2 years ago)
Un homme sans visse ne vaut pas un clou! Surtout en cascade... avec bolet1922 @worldguiding… https://t.co/wa08X2Dslq
Worldguiding.ch (2 years ago)
Coucher de soleil sur la Noire de Peuterey. #valleedaoste skywaymontebianco @worldguiding… https://t.co/VPkfEYwcfX
Worldguiding.ch (2 years ago)
La vue sur la Vallée d'Aoste depuis le refuge de Torino est pour le moins spectaculaire au… https://t.co/TggexYCOKm
Worldguiding.ch (2 years ago)
L'hiver est là! Pas partout mais y a de quoi faire... @worldguiding @TheRealBerghaus… https://t.co/3pGQaY7oSZ
Worldguiding.ch (2 years ago)